IRINA STOPINA

 

Après des études universitaires de mathématiques fondamentales, une expérience théâtrale approfondie (elle interprète plusieurs rôles sur les scènes nationales de Perpignan et de Nîmes, au Théâtre de Paris, Théâtre de la Porte Saint-Martin, Théâtre Comédia), des études pianistiques et vocales,  

Irina Stopina perfectionne sa technique vocale auprès de Lionel Sarrazin.

 

Débutant sur scène avec des rôles de mezzo-soprano (Dorabella, les reines Didon (Purcell), Ottavia (Monteverdi), Hélène (Offenbach), La Périchole, Malika) sa voix évolue vers le soprano lui permettant récemment d’interpréter la Contessa (Le Nozze di Figaro) avec l’Orchestre Philharmonique d’État de Timisoara, celui de Donna Anna (Don Giovanni) avec l'Orchestre de l'État d'Arad et Micaëla (Carmen) avec l'Orchestre d'Aquitaine.

 

En 2020, elle interprète avec un grand succès Métella (La vie parisienne) à l'Opéra de Metz, ainsi qu'à l'Opéra de Massy et donne un récital à l'Opéra de Bordeaux autour des figures féminines du début du XXème siècle (Satie/ Poulenc/ Léhar) 

On a pu l'entendre à des midis musicaux à l'Opéra de Bordeaux, dans un programme italien (Verdi/Puccini) et dans un programme Cabaret (K. Weil/ Gerswhin). 

En oratorio, elle chante la partie soprano 2 dans Le Magnificat de Bach et de Vivaldi à l’Opéra de Massy, le Gloria et le Magnificat de Vivaldi à l’Opéra de Bordeaux, l'Exsultate Jubilate de Mozart avec le Paris Symphonic Orchestra et le Stabat Mater de Rossini avec l'orchestre d'Aquitaine. Elle vient de chanter la partie soprano dans La Petite Messe Solennelle de Rossini avec le chœur de chambre de Paris. 

Lors de nombreux récitals qu’elle donne avec la pianiste Françoise Larrat, elle explore le répertoire plus intime de Rachmaninov, Tchaïkovsky, Strauss et développe son goût pour la mélodie et le lied.

Parmi ses projets, citons Mimi (La Bohème) dans de nombreux festivals, Suor Angelica (Suor Angelica) en version concert au temple Saint-Marcel et le rôle de La Baronne dans Il Capello di paglia di Firenze de N. Rota à l'Opéra de Metz.