ORPHEE ET EURYDICE

 

 

Orphée intrigue et passionne.

 

Comme des insectes autour d’une lampe, nombreux sont les artistes impuissants face à ce mythe qui les attire.

Mais quelques génies persistent et apportent une réponse. Glück est de ceux-là et met sa musique au service d’une vision épurée et profondément humaine.

 

Opéra Bastide vous invite à découvrir ou redécouvrir cette œuvre qui recèle de précieuses pages dont le célèbre « J’ai perdu mon Eurydice » dans  un spectacle intimiste et ouvert, par sa simplicité, à la réflexion de chacun.

                                                                                                                 

 

                       

 

juin 2010

Salle Cantonale Bordeaux Bastide